Association des Anciens Combattants de la Police Nationale 

  et ses Sympathisants  

MANGOU Alain b

le 29 Mars 2018

Chers Adhérents, Chers Amis,

          Depuis le début de l’année l’AACPN poursuit ses diverses actions grâce au dévouement de ses bénévoles qui ne cessent de porter les valeurs de notre association.

         Vous pourrez ainsi découvrir nos activités en parcourant notre site plus précisément pour le Groupe de la Charente Maritime (17) : son assemblée générale du 8 février 2018 et les hommages consacrés à Messieurs Michel TUARZE et Maurice RAVARD, concernant le Groupe de la Dordogne (24) : son assemblée générale du 03 mars 2018.

          Pour les initiatives individuelles vont pourrez parcourir la page « Vie des Adhérents » avec la participation de notre adhérent Henri Sabatier à la cérémonie de Montredon les Corbières, le 2 mars 2018, en hommage au Commandant Joël LE GOFF mort en service commandé le 2 mars 1978 et le périple pédestre de notre ami Yvan ZUDDAS , du 14 au 19 mars en Israël, qui l’a conduit au Mémorial Yad Vashem et au Jardin des Justes à Jérusalem lui permettant de se recueillir sur l’emplacement où les époux MATHIEU ont planté un Caroubier (arbre de la Paix) en juin 1978

        Pour sa part, le Bureau National a participé à la messe de Fondation de l’UNC à Saint-Louis des Invalides le 2 février 2018 et présenté l’exposition des Policiers et Gendarmes Justes parmi les Nations au Collège Jean Jaurès de Montfermeil du 5 au 12 mars 2018 et poursuit ses préparatifs pour le centenaire de l’Armistice du 11 Novembre 1918.

         Malheureusement depuis le début de l’année plusieurs de nos camarades militaires ont perdu la vie dans des circonstances tragiques.

         Le 2 février 2018, lors d’un vol d’instruction, un accident entre 2 hélicoptères s’est produit sur la commune de Carcès entrainant la mort du Lieutenant-colonel Stéphane CHAON, des Capitaines Patrick VASSELIN François Mille, Quentin GIBERT et du Lieutenant Sébastien GREVE.

          Deux militaires du 1er Régiment de Spahis de Valence, le Sergent-chef Emilien MOUGIN et le Caporal-chef Timothé DERNONCOURT, sont morts au combat, le 21 février 2018, victimes d’un engin explosif improvisé lors du déplacement de leur convoi dans la région de Ménéka au Mali dans le cadre de l’opération Barkane.

         Le Caporal Bogusz POCHYLSKI, du 2ème Régiment Etranger d’Infanterie, est mort au service de la France dans l’accomplissement de sa mission, le 21 mars 2018, lors la mise en place d’une séance d’entraînement en Irak pour les forces de sécurité de ce pays.

        Plus récemment, le 24 mars 2018, le Lieutenant-colonel de Gendarmerie Arnaud BELTRAME est décédé des suites de ses blessures lors d’un attentat terroriste qui s‘est déroulé à Carcassonne puis dans un super marché sur la commune de Trèbes, le 23 mars. Au cours de ce drame 3 autres personnes ont été assassinées.

         Ce militaire de 44 ans, mort pour la France dans l’accomplissement de sa mission, a fait preuve d’un courage exceptionnel allant jusqu’au sacrifice suprême de sa vie en se substituant à une femme qui était l’otage d’un terroriste.

        Cet acte exemplaire et héroïque a été salué unanimement au sein de notre pays, mais également au-delà de nos frontières.

         Nous souhaitons un prompt rétablissement au collègue de la CRS 57 et aux gendarmes du GIGN qui ont été gravement blessés, sans oublier l’ensemble des victimes civiles touchées dans leur chair et traumatisées.

          L’AACPN était représentée par son président à Paris lors des différents hommages organisés le lundi 26 février 2018 sur le Pont Alexandre III en mémoire du Sergent-Chef Emilien MOUGIN et du Caporal-chef Timothé DERNONCOURT, et le mercredi 28 mars 2018 lors de l’hommage national aux Invalides pour le Lieutenant-colonel Arnaud BELTRAME.

          Nous saluons la mémoire et les parcours professionnels exceptionnels des 9 militaires disparus en apportant notre indéfectible soutien à leurs familles, à leurs proches et à leurs frères d’armes.

           N’oublions pas l’engagement permanent de nos forces de sécurité et de nos militaires qui sont quotidiennement engagés dans la lutte contre le terrorisme.

         La nation toute entière doit leur apporter considération et reconnaissance.

Notre devise « Ne pas Subir » demeure notre ligne de conduite.

Alain MANGOU